Quel avenir ?

Nos adversaires ne reculent devant aucune ignominie !

« Quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limites »

Pierre Dac

Selon les porte-voix de la classe dominante (économistes, journalistes, « spécialistes », chroniqueurs, éditorialistes, animateurs, candidats, politiciens... bouffons), le programme du Front Populaire serait irréalisable, inapplicable... Il ruinerait le pays, il nous endetterait terriblement, ce serait le chaos, voire la guerre civile !

Pourtant, ce programme chiffré proposé par le Front Populaire, le prix Nobel d'économie 2019, Esther Duflo, le soutient ; des économistes comme Julia Cagé, Thomas Piketty, Michael Zemmour et bien d'autres le défendent.

Les chantres du capital et leurs valets ne pensent qu'en terme de dépenses, jamais en inversion des normes, des valeurs, des logiques. Et bien évidemment pas en nouvelles recettes dégagées suite au changement de politique préconisé et souhaité.

Pour rappel, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 150 milliards € de profits en 2023, ça en fait des

moyens à mobiliser ! Sans parler des dizaines de milliards € distribués aux actionnaires... Et des 80 ou 100 milliards € annuels de la fraude et de l'optimisation fiscale... Et des cotisations sociales non payées... Ou encore des 175 milliards € d'argent public distribués aux entreprises sans contrepartie !

En 2021,2022 et 2023, les 42 milliardaires français ont amassé plus de 200 milliards €...

Si le SMIC avait augmenté au même rythme que la fortune des milliardaires ces dix dernières années, il serait à 5000 € net !

Les mêmes qui poussent des cris d'orfraie sur le budget du Front Populaire sont ceux qui annonçaient la fin de l'Histoire quand les congés payés et la réduction du temps de travail ont vu le jour en 1936. Ou quand, en 1945, alors que le pays était en ruine, le régime général de la Sécurité sociale fut créé ou l'énergie nationalisée avec la création d'EDF. Ou lorsque les accords de Grenelle suite au mouvement social de Mai 68 actaient une augmentation de plus de 35 % du SMIG (ancêtre du SMIC).

Malgré les exagérations, les mensonges, les travestissements, les interprétations et les instrumentalisations, se dégagent certaines vérités... Dans notre pays, il y a effectivement le danger de deux extrêmes : l'extrême droite et l'extrême centre.

Si vous avez peur du Front Populaire, n'oubliez pas de relayer les bruits qui courent sur le fait que ses partisans mangent des enfants... Et pour illustrer ça sur vos boucles Internet, n'hésitez pas à ressortir l'image de l'ogre bolchévique au couteau entre les dents. Sans omettre d'en prévenir les chaînes infos à la recherche permanente de contre-vérités bien senties (plus la ficelle est grosse et raciste, mieux ils s'en emparent).

« - Voilà les rouges !

- Le rouge, les rouges !, répliqua Bahorel. Drôle de peur, bourgeois. Quant à moi, je ne tremble point devant un coquelicot, le petit chaperon rouge ne m’inspire aucune épouvante. Bourgeois, croyez-moi, laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes. »

Victor Hugo, Les Misérables

 

 

 

Nos adversaires ne reculent devant aucune ignominie !

« Quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limites »

Pierre Dac

Selon les porte-voix de la classe dominante (économistes, journalistes, « spécialistes », chroniqueurs, éditorialistes, animateurs, candidats, politiciens... bouffons), le programme du Front Populaire serait irréalisable, inapplicable... Il ruinerait le pays, il nous endetterait terriblement, ce serait le chaos, voire la guerre civile !

Pourtant, ce programme chiffré proposé par le Front Populaire, le prix Nobel d'économie 2019, Esther Duflo, le soutient ; des économistes comme Julia Cagé, Thomas Piketty, Michael Zemmour et bien d'autres le défendent.

Les chantres du capital et leurs valets ne pensent qu'en terme de dépenses, jamais en inversion des normes, des valeurs, des logiques. Et bien évidemment pas en nouvelles recettes dégagées suite au changement de politique préconisé et souhaité.

Pour rappel, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 150 milliards € de profits en 2023, ça en fait des

moyens à mobiliser ! Sans parler des dizaines de milliards € distribués aux actionnaires... Et des 80 ou 100 milliards € annuels de la fraude et de l'optimisation fiscale... Et des cotisations sociales non payées... Ou encore des 175 milliards € d'argent public distribués aux entreprises sans contrepartie !

En 2021,2022 et 2023, les 42 milliardaires français ont amassé plus de 200 milliards €...

Si le SMIC avait augmenté au même rythme que la fortune des milliardaires ces dix dernières années, il serait à 5000 € net !

Les mêmes qui poussent des cris d'orfraie sur le budget du Front Populaire sont ceux qui annonçaient la fin de l'Histoire quand les congés payés et la réduction du temps de travail ont vu le jour en 1936. Ou quand, en 1945, alors que le pays était en ruine, le régime général de la Sécurité sociale fut créé ou l'énergie nationalisée avec la création d'EDF. Ou lorsque les accords de Grenelle suite au mouvement social de Mai 68 actaient une augmentation de plus de 35 % du SMIG (ancêtre du SMIC).

Malgré les exagérations, les mensonges, les travestissements, les interprétations et les instrumentalisations, se dégagent certaines vérités... Dans notre pays, il y a effectivement le danger de deux extrêmes : l'extrême droite et l'extrême centre.

Si vous avez peur du Front Populaire, n'oubliez pas de relayer les bruits qui courent sur le fait que ses partisans mangent des enfants... Et pour illustrer ça sur vos boucles Internet, n'hésitez pas à ressortir l'image de l'ogre bolchévique au couteau entre les dents. Sans omettre d'en prévenir les chaînes infos à la recherche permanente de contre-vérités bien senties (plus la ficelle est grosse et raciste, mieux ils s'en emparent).

« - Voilà les rouges !

- Le rouge, les rouges !, répliqua Bahorel. Drôle de peur, bourgeois. Quant à moi, je ne tremble point devant un coquelicot, le petit chaperon rouge ne m’inspire aucune épouvante. Bourgeois, croyez-moi, laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes. »

Victor Hugo, Les Misérables

 

 

 

Aller au contenu principal